PUISEUX EN BRAY LE SITE DE VOTRE COMMUNE

  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY
  • PUISEUX EN BRAY

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Notre commune

La commune de Puiseux en Bray est située dans le département de l’Oise, aux confins de la Normandie et de la Picardie. Elle compte 413 habitant(e)s. La commune comprend : -* le village traversé par la départementale D 102, -* les hameaux : -** le But David -** le Fil -** le Michelet -** le Mont-Marlet Un petit peu d’histoire : Puiseux est un lieu très ancien : - Puteolae in Brayo. D’ailleurs une abondance de tuiles romaines, sur le chemin menant à Saint Germer de Fly (dans la direction de l’ancienne route menant du Beauvaisis en Normandie), témoigne de son lointain passé. Situé dans le Pays de Thelle, il fut dit en Bray, non parce qu’il est géographiquement dans le Bray, mais parce qu’il est compris dans le Doyenné de Bray. De plus, il fallait le distinguer d’un Puiseux du Diocèse de Beauvais dépendant du Doyenné de Monchy et appartenant aujourd’hui au canton de Neuilly en Thelle. Puiseux est une commune occupant une grande partie du vallon nommé « le Fond de la Chesnée » et s’étendant sur les plateaux voisins. Il possède plusieurs hameaux et lieux-dits : - Le Fil, sur la colline du Catelet, ce nom semblerait vouloir nous indiquer un lieu anciennement fortifié, - Le But ou Bois David, au sud-ouest, situé sur la hauteur opposée dite le Mont Meyen, - Autres lieux : les Michelets, le Clos Bernard, la Vallée Acourt sont nommés dans d’anciens titres mais n’existent plus ou ont été réunis aux autres hameaux précités. C’est une localité d’une superficie de 801 ha 22-90 (dont 45 ha 58-30 de bois vers 1850). Ses activités traditionnelles sont la confection des dentelles par les femmes et une briqueterie dans l’étendue du pays. Puiseux faisait partie de l’ancien Comté de Chaumont. C’est pourquoi, avant la Révolution, il ressortait de la Châtellerie de Chaumont. Mais l’Abbaye de Saint Germer de Fly y possédait une chapelle, le personnat, les dimes, les hôtes, les revenus des moulins de l’Evèque (dit Alexandre III dans une bulle de 1190). Elle y avait donc la cure et la seigneurie. Aujourd’hui, Puiseux a l’église Saint Pierre. Louvet rapporte (Antiq. Dioces.Beauvais.Tome I, page 71°) qu’elle fut consacrée le Premier Août 1522 par Jean de Pleurs, Evêque de Riom. Depuis, elle a été plusieurs fois reconstruite : la nef en 1789 après un incendie, la charpente et le clocher en 1809 à la suite d’un autre foyer. On établit alors le nouveau clocher sur la nef et on employa pour l ‘édifier les matériaux de la tour de Fly que l’on démolissait à ce moment-là. Historique : Jeanne de Dangu, fille du seigneur de Mesnil Sous Vienne, se marie à Jean de Puiseux dans la seconde moitié du XIVème siècle. Blanchet de Puiseux, fils de Jean, fut après son père seigneur du Mesnil Sous Vienne. En 1404, il vendit à Robert Allorge pour 1000 Lt de Blanchet de Puiseux un manoir et 50 acres de terre à Farceaux, près d’Ecouis. En 1412, Hue de Puiseux, escuyer, et Sieur de Mesnil Sous Vienne et Damoiselle Jeanne de Franconville, son épouse, vendirent le fief de Bézu la Forêt et Martigny en Lyons. Le 28 ocotbre 1424, les deux fiefs relevant du Roi et valant 12 Lt de rente étaient vendus par Hue de Puiseux à Michel du Tot, bourgeois de Rouen. Cette même année, Richard de Mebury épousa Catherine de Fontenay, veuve de Charles de l’Ile, ce qui l’autorisa à prendre les titres de Seigneur de Puiseux, Boury, Courcelles, La Lande. En 1461, Blanchet de Puiseux, deuxième du nom, tenait le fief de Haubert du Mesnil Sous Vienne, relevant de Longchamps de 1451 à 1489



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF